Le secteur privé retrouve une croissance soutenue

Dans son enquête, Markit a remarqué une forte croissance dans le privé. Selon le cabinet, les excellents résultats dans le secteur des services comptent parmi les principaux moteurs de cette importante reprise.

Les chiffres dans le vert

Selon PMI, l’activité dans le privé est à son plus haut niveau depuis plus de six ans tandis que le taux de récréation de postes est le plus élevé constaté, depuis 2007.

L’indice flash composite de l’ensemble de l’activité de septembre a atteint 57,5 points, soit 0,4 point de plus qu’en septembre (57,1 points).

Dans le secteur des services, l’indicateur évaluant la progression des activités s’est établi à 57,4 points (contre 57 en septembre) et à 56,7 points dans l’industrie manufacturière (contre 56,1 en septembre).

Selon le cabinet, un indice situé au dessus de la barre des 50 points, suppose une expansion des activités.

Par ailleurs, s’il est placé en dessous du seuil des 50 points, les chiffres sont dans le rouge et le secteur n’enregistre aucune croissance.

Concernant les chiffres issus de son enquête, il semblerait que les effets de la crise de la fin des années 2000 aient réellement pris fin, notamment dans le privé.

De nombreux postes à pourvoir

L’expansion observée dans le privé depuis quelques mois, est portée entre autres par l’amélioration de la conjoncture française.

La reprise de la croissance a entrainé une hausse du pouvoir d’achat des ménages et par la même occasion, une augmentation significative de la demande. Dans l’optique d’optimiser leur production et tirer profit de la forte progression de la demande, les entreprises ont décidé de renforcer leurs effectifs et donc procéder à des créations d’emploi.

Toutefois, Alex Gill, un économiste chez Markit,  a tenu à souligner que malgré l’excellent rythme de création de postes, le chômage peine à s’estomper en raison des contraintes de capacité des encore très présentes dans les structures professionnelles françaises. En effet, à l’instar de la croissance dans le privé, le volume de travail en attente est à son plus haut niveau depuis 6 mois.

L’expert est cependant resté optimiste et estime que la progression de l’emploi devrait continuer, tout au long du dernier trimestre de 2017.

Leave A Comment