Une hausse du tarif de l’électricité en automne

Le premier ministre Manuel Valls vient de confirmer qu’en automne, le tarif de l’électricité sera révisé à la hausse.

Une augmentation inévitable du prix de l’électricité

Si récemment, le ministre de l’écologie, de l’énergie et du développement durable, Ségolène Royal, a avancé qu’elle annulerait la hausse de 5% de l’électricité le 1er août, le premier ministre Manuel Valls, de son côté la contredit. En effet, il affirme et campe sur sa position comme quoi le prix de l’électricité sera en hausse en automne.

Le chef de gouvernement ne donne pas de détails sur la revalorisation tarifaire qui restera inférieure à 5%. Au cours de sa visite du site Areva du Creusot, il est resté évasif sur l’ampleur de cette revalorisation du prix de l’électricité. Il ne voulait pas s’expliquer sur les propos du ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie qui propose le gel tarifaire. Pour lui, une hausse est incontournable pour cette année 2014. Elle aura lieu en automne et ne sera pas de l’ordre de 5%, comme c’était prévu, surtout après l’évolution récente sur les marchés.

hausse du coût de l'électricitéDétails sur la revalorisation du prix de l’électricité

En prenant cette décision de réviser le coût de l’électricité, Manuel Valls pense respecter la loi de la Nouvelle Organisation du Marché de l’Energie (Norme). Ce décret envisage une évolution du mode de calcul du tarif de l’électricité avant 2016. Le premier ministre incite son gouvernement à ajuster les prix du marché à ce mode de calcul.

Suite aux propos de Ségolène Royal, l’UFC Que Choisir a mentionné le risque d’une hausse considérable du tarif avec ce nouveau mode de calcul. Pour lui, l’opération repose uniquement sur les données de l’EDF dont seul le Cour des Comptes épingle les coûts commerciaux et salariaux. Les prix réglementés de vente sont désormais stables afin de couvrir les tarifs d’approvisionnement comme ceux de l’EDF. Ces prix sont indiqués par ceux de l’Accès régulé à l’électricité nucléaire historique (Arenh), pour 42 euros le megawattheure. Le nouveau prix serait calculé à 80% de celui d’Arenh comprenant 20% du coût du marché..

Leave A Comment