Election présidentielle : ces grands gagnants de la victoire de Trump

Si de nombreux investisseurs ont considéré la victoire de Donald Trump comme un coup dur pour les marchés financiers, cela n’est pas toujours vrai. En effet, les résultats inattendus de l’élection présidentielle des Etats-Unis ont fait de grands gagnants.

Le secteur minier et la Bourse de Moscou

Suite à l’élection de Donald Trump, le secteur minier a affiché une excellente forme. Le Fresnillo a observé une progression de 12% et les spécialistes des métaux ont permis à la Bourse de Londres de résister face à l’issue du scrutin.

BHP Billiton a gagné 3% tandis que Rio Tinto a connu une hausse de 3,50% et Anglo American 2,50%. D’autre part, ArcelorMittal a enregistré l’augmentation la plus importante du CAC 40.

bourse-moscouA l’instar du secteur des mines, la Bourse de Moscou a connu une progression non négligeable. L’indice Micex a enregistré une hausse de 1,5% et la victoire de Donald Trump a fait de grands heureux, tels que Gazprom et Sberbank.

Les opérateurs de prisons et la pharmacie

La défaite d’Hillary Clinton s’est traduite par une forte progression dans le secteur des opérateurs de prisons, côtés à Wall Street. En effet, la victoire du démocrate aurait entrainé le renforcement de la suppression des prisons privées et aurait donc engendré des crises exceptionnelles chez Corrections Corporation of America et Geo Group. Suite aux résultats, ces derniers ont bénéficié respectivement d’une hausse de 60% et de 35%.

Si Clinton est une menace pour les prisons privées, elle représente également un danger pour les fabricants de médicaments. La victoire de Trump a donc soulagé les grands laboratoires, parmi lesquels on peut citer Sanofi et Bayer.

Sanofi a pris 3% et Bayer 2%. Par ailleurs, aux Etats-Unis, Pfizer a gagné 9,92% et Mylan 7,92%.

Les perdants

Le secteur des énergies renouvelables et celui des armes ont été durement touchés par l’accession du Républicain à la Maison Blanche.

Vestas, le leader mondial des éoliennes, a subi un recul de l’ordre de 13,82%. Chez les fabricants d’armes, Sturm Ruger & Company a enregistré une baisse de 11,57% et Smith & Wesson a perdu 13,79%.

bourseIl est à noter que, contrairement aux idées reçues, ce sont les menaces de restriction de port d’arme qui entraine une envolée des ventes dans le secteur. Des études ont permis de démontrer que sous Barack Obama, les fabricants tels que Sturm Ruger & Company ont enregistré des progressions plutôt que des reculs.

Leave A Comment