Europe : Peut-on espérer de meilleurs résultats en 2015 ?

En 2014, l’Hexagone a assisté à une panne de ses moteurs d’activité. Les dettes ont cru à une vitesse effarante, tandis que la pression fiscale est à son apogée. De son côté, le nombre de chômeurs augmentent progressivement. Malgré tout, il existe une lueur d’espoir pour la France.

Quatre mois de répit pour la France

Récemment Bruxelles a octroyé quatre mois de répit à l’Hexagone, afin que celui-ci puisse clarifier sa situation budgétaire et prouver sa bonne foi à la Commission.

Toutefois, malgré ce privilège la pression qui pèse sur la France reste relativement forte. En effet, Paris doit faire un effort supplémentaire équivalent à 4 milliards d’euros pour éviter de payer de lourdes amendes.

La baisse du prix du pétrole

Perspectives-economiquesDepuis le début de la saison estivale, le cours du baril de pétrole a connu une baisse, qui selon les économistes, pourrait être favorable au développement des industries françaises.

D’après l’économiste Philippe Waechter, ce recul du prix du carburant permettrait aux entreprises d’améliorer leurs marges. Selon cet expert, cette baisse n’est pas uniquement bénéfique pour les industries, mais aussi pour les particuliers qui se chauffent au fuel et les automobilistes. Grâce à la baisse de 5% observée sur le prix des carburants, ces derniers ont gagné un pouvoir d’achat plus conséquent, ce qui est favorable à la consommation.

La dépréciation de l’euro face au dollar

Bien que certaines personnes voient dans la baisse de l’euro, une situation alarmante, il faut savoir que ce recul peut être exploité, afin de soutenir la compétitivité française en berne.

D’après le Conseil d’analyse économique, une dépréciation de l’ordre de 10% permettrait d’augmenter la valeur des exportations en dehors de la zone euro de 8%.

Pour le directeur de recherche de l’IRIMA, Hughes Poissonnier, la baisse de la valeur de la monnaie européenne est une excellente nouvelle pour la France.

Les mesures prises pour améliorer les investissements

Pour certains experts, l’environnement créé par les mots dettes, déficits et risques de sanction constitue l’une des principales raisons pour lesquelles les investissements commencent à se raréfier en Europe.

D’après Jean-Claude Juncker, il est important de changer la manière de voir l’Europe, afin de créer un climat de confiance. Pour ce faire, il a lancé le plan d’investissement qui pourrait être réellement bénéfique pour la France, dans les mois à venir..

Leave A Comment