La décision de la BNS fait des ravages chez FXCM

Les évènements qui se sont déroulés vers le milieu du mois de janvier prouvent que les opérations sur le Forex reposent en partie sur les décisions des Banques Centrales. En abaissant ses principaux taux directeurs, la Banque National Suisse a entrainé de lourdes pertes chez les courtiers, dont le géant FXCM.

Banque Nationale Suisse : la décision qui a bouleversé FXCM

Le jeudi 15 janvier 2015, la Banque Nationale Suisse a abandonné le cours plancher de 1,20 franc suisse pour 1 euro et a revu à la baisse ses principaux taux directeurs. Cette décision a donc entrainé une dépréciation soudaine de 30% de l’euro face au franc suisse.

Ce décrochage immédiat a été catastrophique pour les clients de BNS positionnés sur les changes puisqu’il a entrainé de lourdes pertes. Ces dernières ont été évaluées à 225 millions de dollars. Suite à cette opération de la Banque Centrale Suisse, FXCM a subi une chute de l’ordre de 90% en avant-bourse, sur le Nyse.

Les mesures prises par FXCM

Dans un communiqué de presse donné, après la décision peu attendue de la Banque Nationale Suisse, FXCM a clairement affirmé qu’il n’est plus capable de respecter les ratios réglementaires. La première raison de ce manquement étant l’envolée spectaculaire du franc suisse.

 FXCM

Face aux pertes considérables subies par ses clients, le courtier a prévu de discuter de la situation avec les autorités de régulation, afin de ramener rapidement son capital  à un niveau équivalent à celui d’avant les évènements.

Néanmoins, il sera difficile pour le courtier de se sortir d’une telle situation, surtout si le renflouement à travers une levée de fonds est inéluctable.

IG, moins touché par la décision

Si FXCM fait face à des pertes colossales, d’autres géants évoluant dans le secteur des changes ont été moins touchés par les évènements du 15 janvier. Parmi ces rescapés, on peut citer IG et XTB.

D’après IG, l’opération effectuée par la BNS n’a entrainé qu’une perte de 30 millions de livres, soit approximativement 45 millions de dollars. Cette perte est à rapporter aux énormes profits réalisés par le courtier dans ses derniers comptes annuels. Les bénéfices avant impôts d’IG sont évalués à 194,7 millions de livres (environ 292 millions de dollars).

Concernant XTB, les pertes ont été limitées, grâce à la diversification des actifs. En effet, les clients de ce courtier axent davantage leurs efforts sur les indices et les matières premières, plutôt que sur les devises..

Leave A Comment