Courbe du chômage : pas d’inversion avant la fin de l’année

Alors que le Premier ministre insiste sur l’inversion de la courbe du chômage d’ici la fin de l’année, le président du Medef n’y croit pas et préfère parler d’une légère baisse. Les deux hommes divergent sur l’impact des emplois aidés.

Signe d’apaisement

Au micro de l’émission Grand rendez-vous, le président du Medef Pierre Gattaz a indiqué qu’il ne pense pas que la courbe du chômage va s’inverser d’ici la fin de l’année. Pour lui, on devrait plutôt parler d’inflexion avec les emplois aidés qui peuvent faire baisser temporairement les chiffres.

Le dirigeant de l’organisation patronale a profité de ce passage à l’antenne pour demander l’instauration « d’un pacte national pour la croissance et l’emploi ». Selon lui, l’exécutif ne permet pas aux entreprises de justement relancer la croissance et l’emploi. Il a notamment appelé le gouvernement à donner un signal de baisse de la fiscalité générale tout en demandant à ce qu’un moratoire soit mis en place sur les propositions de loi qui touchent l’entreprise et l’économie. Enfin, il a réitéré sa position sur la TVA où il s’est dit favorable à une hausse d’un point par an pendant trois ans.

Jean-Marc Ayrault y croit

Ayrault et la baisse du chômageAlors que les prévisions de l’OCDE semblent donner raison au président du Medef, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault continuer de réaffirmer l’objectif du Président de la République d’inverser la courbe du chômage avant fin 2013. Pour cela, il compte beaucoup sur les emplois aidés, dont les emplois d’avenir. En effet, l’OCDE estime que le taux de chômage en France va continuer d’augmenter en 2014 passant  10.6% en 2013 à 10.8%. Ce n’est qu’en 2015 que l’Organisation prévoit une légère baisse à 10.7%.

Pour le Premier ministre, les estimations de l’OCDE sont liées à la croissance qui selon lui ne conduit pas à l’inversion de la courbe mais sert à la rendre durable..

Leave A Comment