La Bourse a subi un coup dur au premier trimestre 2018

Les trois premiers mois de 2018 ont été particulièrement agités pour les marchés financiers. L’indice S&P 500 a enregistré son pire trimestre depuis 2015 et Wall Street a connu sa première mauvaise période, depuis deux ans.

Une importante volatilité

La volatilité est à son comble sur les marchés financiers, depuis le début de l’année. Pendant les trois premiers mois, la fourchette de trading moyenne d’une journée a été de 500 points pour le Dow Jones, contre seulement 70 durant la même période en 2017. Parmi les principales causes de ce bouleversement, on peut citer les mauvaises nouvelles qui ont mis sous pression le secteur des technologies et les conflits commerciaux, opposants les États-Unis et le reste du monde.

Les chiffres économiques relativement faibles, dévoilés par la zone euro suscitent également l’inquiétude des investisseurs. Bien que les indices PMI de l’Europe soient restés au-dessus du seuil d’expansion, ils ont enregistré un repli global.

Concernant les marchés d’obligations d’État, les réactions ont été plus ou moins modérées depuis le début de la forte volatilité, au mois de février. Aux États-Unis, le rendement des obligations du Trésor a subi un recul. Il a baissé à 2,75%.

Pour les traders, avoir un portefeuille diversifié est plus que jamais recommandé pour se prémunir des grosses pertes.

La croissance des entreprises, la clé du rétablissement des marchés financiers

Contrairement à la Bourse, les entreprises ont poursuivi leur développement durant les trois premiers mois de cette année. D’après des analystes, la croissance bénéficiaire des sociétés du S&P 500 devrait atteindre plus de 18% et excéder son niveau d’il y a sept ans.

Pour les professionnels de Wall Street, les résultats fournis par les entreprises vont jouer un rôle prépondérant sur le rétablissement des marchés boursiers, après le coup dur du premier trimestre. Robert Pavlik, gérant et stratège chez SlateStone Wealth, a déclaré que le retour à la tendance haussière des neuf dernières années va dépendre en grande partie des résultats.

A l’instar du gérant du spécialiste en gestion de fortune, Daniel Morgan de Synovus Trust Company a expliqué que la poursuite de la croissance des sociétés peut aider les marchés financiers à se rétablir. Selon lui, elle aidera les investisseurs à lutter contre leurs inquiétudes, à la suite des mauvaises nouvelles telles que les tensions commerciales avec la Chine ou le scandale Facebook.

Leave A Comment