Comment investir et optimiser ses chances de gain à la bourse ?

Si la bourse a toujours suscité la curiosité de nombreuses personnes désireuses de s’enrichir rapidement et facilement, c’est parce qu’elle offre d’importantes possibilités de gain et est accessible aux Continuer la lecture de « Comment investir et optimiser ses chances de gain à la bourse ? »

Boostez les performances de votre voiture avec le chiptuning

Les voitures modernes sont toutes équipées d’un ordinateur. A l’aide de signaux numériques et analogiques, celui-ci contrôle aussi bien l’allumage, que l’injection et le réglage des gaz d’échappement. Le chiptuning a pour principal objectif de booster ce boîtier de base, afin d’offrir de meilleures performances au véhicule.

Chiptuning : fonctionnement

Le chiptuning consiste à installer un boîtier électronique additionnel dans le moteur, afin de booster les performances de celui-ci. Ce boîtier supplémentaire modifie la commande du moteur en temps réel pour augmenter significativement ses performances. En d’autres termes, il agit sur la cartographie de l’ordinateur de base des milliers de fois par seconde, afin d’optimiser le couple et dans certains cas, réduire la consommation en carburant.

Contrairement au tuning OBD, il n’entraine aucune modification au niveau du logiciel préinstallé dans l’auto et conserve donc, le mode de conduite originel de celle-ci. Pour plus d’informations cliquez ici

Pourquoi opter pour le chiptuning ?

Bien entendu, en optant pour le tuning OBD, il est possible d’augmenter grandement la puissance de son véhicule. Ce type de tuning consiste à agir sur le logiciel d’origine du boîtier principal, pour optimiser le couple de la voiture et obtenir des performances exceptionnelles. Toutefois, les modifications peuvent entrainer de graves conséquences sur les dispositifs de sécurité natifs de la voiture et pourront, dans de nombreux cas, altérer le mode de conduite.

Grâce au chiptuning, ce logiciel de base ne subit aucune transformation notable et les différents systèmes de sécurité, tels que les limitateurs de vitesse, sont conservés. D’autre part, en raison de ses multiples actions sur la cartographie de la commande du moteur, il permet de gagner en accélération tout en réduisant, dans une certaine mesure, la consommation en essence ou en gasoil.

En fonction de ses préférences, le propriétaire peut opter pour des réglages privilégiant la puissance, la baisse de consommation ou un compromis entre les performances et l’économie de carburant.

Concernant l’installation, le chiptuning ne nécessite aucune intervention d’un expert en mécanique, à condition que le propriétaire de l’auto possède quelques notions en bricolage.

chip1

Dans le tuning OBD, les transformations réalisées au niveau du logiciel d’origine doivent obligatoirement être effectuées par un professionnel compétent. En cas de malfaçon, des problèmes plus ou moins importants peuvent altérer grandement à la performance et le confort de conduite de la voiture..

Les patrons et les salariés réclament des réformes

Après la défaite de la Gauche aux élections départementales, les patrons et les salariés du privé demandent la réalisation de nombreuses réformes dans le système, d’après une étude réalisée par Ipsos et le Cesi. 53% des salariés et 67% des patrons réclament des réformes.

De nombreuses mesures attendues

La suppression des 35 heures est l’un des sujets les plus importants concernant les réformes à mettre en place, en France. 75% des patrons d’entreprise estiment que la fin des 35 heures est un excellent début pour le développement économique de la France, contre 44% seulement, chez les salariés.

La mise en place d’un contrat de travail unique qui remplacerait les CDD et les CDI, semble avoir fait de nombreux partisans. En effet, cette mesure défendue par le Prix Nobel de l’Economie, Jean Tirole, a accueilli plus de 60% d’avis favorables.

Outre Jean Tirole, le contrat unique a été défendu par Manuel Valls, le Premier Ministre, qui lutte activement pour la réduction du chômage et de la pauvreté dans l’Hexagone.

Pour les salariés, le travail du dimanche est sans nul doute, la mesure à prendre, puisque 52% d’entre eux ont émis une réponse positive, à ce sujet. Rappelons, que le travail du dimanche est l’une des mesures proposées par le projet de loi Macron.

Les mesures contestées par les entreprises et les salariés du privé

Contre toute attente, le report de l’âge de départ à la retraite a entrainé des contestations, de la part des patrons d’entreprise. 44% de ceux-ci sont contre cette réforme et 29% sont pour.

Au niveau des salariés, ce report est contesté par 70% d’entre eux, un pourcentage largement au-dessus de la moyenne.

Pour information, la Cour des Comptes a recommandé de repousser l’âge de départ à la retraite à 64 ans.

SMIC

Tout comme le report de l’âge de départ à la retraite, la suppression du SMIC ne semble pas susciter d’engouement aussi bien, chez les salariés que les patrons. 54% des chefs d’entreprises et 77% des salariés sont contre la suppression du salaire moyen.

Il est à noter que, Pierre Gattaz, le dirigeant du Medef, a proposé un salaire minimum transitoire pour les jeunes. Ce dispositif préconisé par Gattaz reprend en quelque sorte, le système du SMIC jeune, qui est un véritable sujet tabou, en France..

GDF Suez a réussi à se financer à des tarifs avantageux

Judith Hartmann est la nouvelle Directrice Financière du groupe GDF Suez. Cette ancienne argentière de la société allemande de médias Bertelsmann a, en seulement quelques semaines, Continuer la lecture de « GDF Suez a réussi à se financer à des tarifs avantageux »

La valeur de l’euro pourrait rejoindre celle du dollar dans un avenir proche

D’après certains experts, la valeur de l’euro pourrait rejoindre celle du dollar avant l’été 2015. Cette théorie est née suite à la chute vertigineuse que la monnaie unique a subie, récemment.

Une baisse importante de l’euro

Pour de nombreux professionnels, la monnaie unique perdra de sa valeur et rejoindra celle du dollar, dans les mois  venir. D’après ces experts, cette situation sera le résultat de la baisse très prononcée de l’euro.

En effet, en seulement 5 séances, la monnaie européenne a perdu 4,5% face au billet vert, un recul exceptionnel et historique. Par rapport à ses partenaires commerciaux, l’euro a également perdu 2,7% en 5 jours.

Suite à cette énorme baisse de la valeur de la monnaie unique face au dollar, de nombreux acteurs ont révisé leurs prévisions concernant la paire EUR/USD. Crédit Suisse estime que dans 12 mois, 1 euro équivaudra à 0,98 dollar, tandis que la Deutsche Bank prévoit 1 euro à 1 dollar, vers la fin de l’année 2015.

Les raisons de cette baisse

baisseeuroD’après la Deutsche Bank, cet affaiblissement très prononcée est en grande partie due à la situation économique européenne actuelle et à la politique expansionniste de la Banque Centrale de l’Union.

Bien que l’Europe bénéficie d’un excédent d’épargne substantiel, les sorties de capitaux devraient s’accentuer progressivement dans les mois à venir. Ces sorties sont causées par le besoin d’investir dans des actifs plus rémunérateurs. En effet, dans un avenir proche, les institutionnels vont céder leurs obligations de la zone euro à la BCE afin d’investir dans les obligations anglaises, canadiennes ou américaines, qui procurent de plus grands profits.

D’autre part, les investisseurs étrangers seront de moins en moins intéressés par les obligations européennes, ce qui se traduira par un recul nettement plus accentué de la valeur de la monnaie unique.

Selon les économistes de Nomura, l’euro a déjà subi une baisse plus ou moins importante en 2011. A cette année, le recul a été entrainé par les sorties des obligations européennes par les non-résidents.

Pour information, l’hypothèse de la parité avant l’été 2015 pourrait être renforcée par l’attitude des Banques Centrales, qui restent très prudentes face à l’euro.

.

La décision de la BNS fait des ravages chez FXCM

Les évènements qui se sont déroulés vers le milieu du mois de janvier prouvent que les opérations sur le Forex reposent en partie sur les décisions des Banques Centrales. En abaissant ses principaux taux directeurs, la Banque National Suisse a entrainé de lourdes pertes chez les courtiers, dont le géant FXCM.

Banque Nationale Suisse : la décision qui a bouleversé FXCM

Le jeudi 15 janvier 2015, la Banque Nationale Suisse a abandonné le cours plancher de 1,20 franc suisse pour 1 euro et a revu à la baisse ses principaux taux directeurs. Cette décision a donc entrainé une dépréciation soudaine de 30% de l’euro face au franc suisse.

Ce décrochage immédiat a été catastrophique pour les clients de BNS positionnés sur les changes puisqu’il a entrainé de lourdes pertes. Ces dernières ont été évaluées à 225 millions de dollars. Suite à cette opération de la Banque Centrale Suisse, FXCM a subi une chute de l’ordre de 90% en avant-bourse, sur le Nyse.

Les mesures prises par FXCM

Dans un communiqué de presse donné, après la décision peu attendue de la Banque Nationale Suisse, FXCM a clairement affirmé qu’il n’est plus capable de respecter les ratios réglementaires. La première raison de ce manquement étant l’envolée spectaculaire du franc suisse.

 FXCM

Face aux pertes considérables subies par ses clients, le courtier a prévu de discuter de la situation avec les autorités de régulation, afin de ramener rapidement son capital  à un niveau équivalent à celui d’avant les évènements.

Néanmoins, il sera difficile pour le courtier de se sortir d’une telle situation, surtout si le renflouement à travers une levée de fonds est inéluctable.

IG, moins touché par la décision

Si FXCM fait face à des pertes colossales, d’autres géants évoluant dans le secteur des changes ont été moins touchés par les évènements du 15 janvier. Parmi ces rescapés, on peut citer IG et XTB.

D’après IG, l’opération effectuée par la BNS n’a entrainé qu’une perte de 30 millions de livres, soit approximativement 45 millions de dollars. Cette perte est à rapporter aux énormes profits réalisés par le courtier dans ses derniers comptes annuels. Les bénéfices avant impôts d’IG sont évalués à 194,7 millions de livres (environ 292 millions de dollars).

Concernant XTB, les pertes ont été limitées, grâce à la diversification des actifs. En effet, les clients de ce courtier axent davantage leurs efforts sur les indices et les matières premières, plutôt que sur les devises..